“Lorsque la bougie brûle jusqu’à sa dissolution complète, il ne reste que la Flamme.
Pose ton Regard.”
In Evanescence

Laisser fondre dans la Profondeur et oublier celui qui fond.
Ne reste que la Profondeur.

En cela, Qui ES-TU ?

Là est la clé (si on peut utiliser cette métaphore – car en définitive, il n’y a aucune porte à ouvrir ;-)… : Oublier qui est le “je” qui “vit” les choses.

A l’heure où est scandé l’impérieuse nécessité de “trouver qui l’on est”… “trouver sa véritable nature”…

Un immense paradoxe spirituel se doit d’être mis à jour :

Il n’y a “personne” qui “trouve” “Sa Véritable Nature”… et pourtant “je” cherche inlassablement cette “Véritable Nature”… Comique n’est-ce pas ?

Revenir à la simplicité de l’effacement personnel afin que s’élève l’Impersonnel :

Rien n’a jamais été perdu.

Tourner le regard vers l’Intérieur et oublier toute conception de soi et l’illusion de quelque chose de perdu disparait.

Share This
X